\n

L’escargot et le grillon

Angelika-snail

(Photo prise par Angelika)

L’escargot caché sous de belles feuilles,
S’acheminait le long d’un chèvrefeuille.
Il jouissait d’un déjeuner délicieux !
Mais étant seul, il restait silencieux.
Un grillon, chassé par un gros corbeau,
Vint se réfugier sur sa coquille
S’exclamant :« Je viens de fuir un oiseau.
Avec un bec comme une faucille! »

L’escargot dit alors : « Reste avec moi
Tu seras sauf sur mon dos. Remets-toi. »
Le grillon tremblait, frottait ses élytres
Cherchant la quiétude après le désastre.

Puis, retrouvant ses pensées, il s’enquit :
« Qui sont tes amis en ce bel abri ? »
– Je ne vois personne, » admit l’escargot.
Je suis un ermite souffrant de son lot. »

« Tout comme toi, je suis isolé, sans aide.
C’est bien triste, » lui confia le grillon.
« Solitude et peur rendent la vie fade.
Nous n’aimons pas vivre de cette façon. »

Mais soudain, exalté, il ajouta :
« Unis, nous serions moins vulnérables.
A deux, nous pouvons bien vivre ici-bas.
Nous pouvons nous parler. Restons ensemble ! »

« Au revoir solitude. Vive l’amitié ! »
Renchérit l’escargot sans hésiter.
Et le cher grillon, tremblant d’émotion,
Remplit l’air de radieuses vibrations.

Sacramento, le 17 octobre 2011
Simone Monnier Clay